La nouvelle présidente de la Commission des jeux de hasard se lève contre le marché illégal

Publiée le 15 juillet 2020 dans Cheri Casino
jeux de hasard

Le 1er avril dernier, Magali Clavie, nouvelle présidente de la Commission des jeux de hasard a commencé son office. Elle remplace Étienne Marique, en poste depuis 20 ans. Elle a déjà tracé ses principaux objectifs, dont la guerre contre l’offre de jeux illégale. Une situation qui a connu un développement croissant depuis le confinement.

Un défi à surmonter pour Magali Clavie

La nouvelle présidente de la Commission des jeux de hasard s’est fixé comme objectifs de lutter contre les opérateurs de jeux illégaux. Une étude conduite par l’opérateur Ladbrokes a permis de démontrer que les sites illégaux sont dix fois plus nombreux que les sites légaux. Ces opérateurs illégaux agissent déloyalement en proposant des bonus dans le but d’attirer les clients. Une pratique qui est interdite dans le secteur du jeu en Belgique. Il s’agit dans ce cas de figure d’une approche marketing brutale. En outre, ils se font passer pour des plateformes ayant bénéficié de la reconnaissance de la Commission des jeux de hasard en Belgique. Ces marchés illégaux semblent être plus attrayants et plus compétitifs sur le papier. Le but de Magali Clavie est de ce fait d’assurer une protection plus efficace aux opérateurs locaux contre certains sites étrangers. Afin d’y parvenir, elle envisage un renforcement de la collaboration entre son service et le parquet.

Elle requiert la mise en place d’une sanction pénale contre ces agissements. Elle explique sa demande en arguant que le simple blocage des sites et leurs inscriptions sur une liste noire sont insuffisants pour dissuader les récalcitrants. La bataille semble toutefois être difficile étant donné que les opérateurs illégaux en question ont leurs sièges à l’étranger. Les sanctionner est par conséquent plus facile à dire qu’à faire. Pour accentuer la lutte contre ce marché illégal, la magistrate a demandé l’appui des policiers lors des opérations de contrôles.

La sécurité des joueurs : l’une des priorités de la présidente de la commission des jeux de hasard

Magali Clavie concentre également une partie de son programme à la protection et à la sécurité des joueurs. Elle d’expliquer que 25 % des personnes qui ont enregistré un compte sur l’une de ces plateformes illégales ignorent qu’elles sont dans l’irrégularité. La nouvelle présidente de la Commission des jeux de hasard souhaite améliorer l’information pour une meilleure sensibilisation des joueurs. Une réunion avec les principaux acteurs de l’industrie des jeux est d’ailleurs prévue pour le mois de septembre prochain afin de recueillir un maximum d’informations et mettre en place un nouveau plan d’action.